vendredi 19 février 2016

Traveling: Queensland, Agnes Water, Town of 1770 and Lady Musgrave Island

Dans un passé lointain, j'ai visité deux fois la côte du Queensland. Donc, en faisant la planification de notre voyage dans le Queensland, je cherchais quelques destinations que je n'avais jamais visitées auparavant. Et puisque mon budget voyage est maintenant plus gros que mon budget de backpacker, j'avais vraiment envi de visiter une de ces petites îles paradisiaques qui longent le Queensland.

Notre choix s'est arrêté sur Lady Musgrave Island, une toute petite île de corail de 14 hectares sur la Grande Barrière de Corail. On avait choisi cette île en particulier, car elle est facilement accessible de la côte, la compagnie acceptait les bébés à bord et on peut y faire du snorkelling bien à l'abris des vagues à cause de sa forme en croissant de lune.

Le bateau partait d'un tout petit village nommé "1770" (parce que le village est le deuxième point où James Cook a accosté, vous l'aurez deviné, en 1770), voisin d'Agnes Water, un village à peine plus gros, mais situé dans un coin absolument superbe et encore très peu développé, chose plutôt rare sur la côte du Queensland.

Le site web de la compagnie ainsi que les commentaires sur l'excursion avertissaient que le voyage en mer était difficile jusqu'à l'île, et tous suggéraient de prendre des médicaments contre le mal de mer avant le départ. On a fait nos devoirs, et Nic et les enfants ont pris leurs pilules la veille, ainsi que le matin de l'excursion (ce médicament n'étant pas compatible avec l'allaitement, je devais faire face à la mer comme une grande!). Une fois sur le bateau, les employés, lors du discours d'introduction, nous ont montré les sacs pour le mal de mer, et nous on dit de ne pas s'en faire si on était le premier.

Là, si vous me connaissez un peu, vous devez savoir que j'ai commencé à être pas mal nerveuse... moi, tout ce qui se rapproche de près ou de loin au vomi, j'aime pas ça. Et vraisemblablement, je semblais m'embarquer dans un party de vomi...

Et puis, quelques minutes plus tard, Mia est devenue très très tranquille... et gagna la palme de la première malade du voyage. Mais seulement pour être rapidement suivi par, au minimum, le tiers des passagers. Nic a pris soin de Mia en avalant une bonne demi-douzaine de pilules de gingembre (l'option "grano" contre le mal des transports), et moi j'ai pris soin d'Élie avec Charlotte bien attachée dans le porte-bébé. L'aller durait 90 minutes.  C'était en masse long.

Mais une fois arrivée, les moteurs éteints, c'était comme si rien ne s'était passé. Mia s'est même levée debout d'un coup sec en réclamant des biscuits. Et l'île en valait le coup (dit la fille qui n'a pas le mal de mer...). On a passé la journée à patauger dans la Grande Barrière de Corail, à se promener sur l'île, et admirer la mer. Et une première pour moi: j'ai nagé avec des tortues marines, neuf en même temps à un certain moment. C'était simplement magique.

Le retour s'est fait calmement (l'effet diabolique des vagues ne se fait ressentir qu'à l'aller), et on a terminé la journée par un petit apéro tranquillo sur une plage déserte.

(Je lève mon chapeau au staff du bateau, qui franchement, ont bien beau travailler dans un paradis terrestre, commencent toutes leurs journées par ramasser des chaudières de vomi avec un professionnalisme déroutant. Je n'aurais jamais pensé dire ça, mais ils réussissent à rendre une situation où on est entouré de douzaines de personnes malades même pas si pire que ça.)












Years ago, I visited Queensland twice.  So when I was planning our trip, I was looking for something that I hadn't seen before. Since this time around my budget was a tad bigger than in my backpacker's days, I really felt like visiting one of those paradisiac island off the Queensland coast.

We decided on Lady Musgrave Island, a small coral cay of 14 hectares on the Great Barrier Reef. We chose this island because it was easily accessible, babies were accepted on board and the snorkelling was protected from the waves because of the island's shape.

The boat was leaving from a little village called "Town of 1770" (because it is built on the site of the second landing in Australia by James Cook in 1770), and we stayed at its neighbour's, Agnes Water, a village only slightly bigger, located in beautiful surroundings and still very much underdeveloped, which is now very rare in Queensland.

The excursion company and the reviews I read warned that the sea trip was rough and suggested  that everyone should take sea-sickness tablets before boarding. We followed the instructions, and Nic and the kids took the tablets the night before and the morning before boarding (the tablets are not compatible with breastfeeding, so I had to face the ocean like a big girl!). Once on board, the staff showed everyone where the "just-in-case" bags were located and said not to worry if we were the first one.

Well, if you know me a little bit, you'll guess that I started feeling quite nervous right then... I always try my very best to stay as far away as possible to anything even remotely related to vomit, because I hate it. Et apparently, I was about to embark on a vomit fiesta...

And of course, a few minutes later, Mia became very, very quiet... and won the first place at the sea-sickness race, but only to be quickly followed by, at least, one third of the passengers. Nic took care of Mia while chewing on half a dozen of ginger pills (the natural alternative), while I took care of Elie with Charlotte sleeping in the baby carrier. The trip lasted 90 minutes. It was long enough.

But once there, and once the engines were off, it's like nothing had happened. Mia jumped right up asking for cookies. And the island was well worth it (says the girl who doesn't get seasick...). We spent the day snorkelling in the Great Barrier Reef, exploring the island and admiring the ocean. And a first for me: I swam with sea turtles, nine of them together at one point. It was magical.

The way back was uneventful (the terrible effect of the waves can only be felt on the way out), and we finished off our wonderful day with a few beers and some chips on a deserted beach.

(Hats off to the staff of the boat who may be working in a little paradise, but begin each day by cleaning buckets of vomit with a disconcerting professionalism. I never thought I could say that, but  they made being surrounded by dozens of sick people not even that bad at all.)

1 commentaire:

  1. CAUCHEMARDESQUE le voyage en bateau de vomi! Meme si c'est un peu mon reve de nager avec les tortues, j'eviterais jusque parce que je suis trop traumatisee a l'idee d'etre entouree d'etranger qui degueulent. Tu es tres courageuse, mon amie. Bravo.

    RépondreSupprimer